in

Ces milliardaires qui souhaitent faire émerger des micro-États des eaux internationales

Crédits : JackDayton / Wikipédia

Le milliardaire Peter Thiel s’est lancé dans le projet du Seasteading Institute, qui vise à implanter des micro-pays flottants dans les eaux internationales. Les plus grands hommes d’affaires de la Silicon Valley investissent de plus en plus dans ce projet d’îles artificielles pour s’émanciper des lois qui régissent nos vies.

Peter Thiel est à l’origine de PayPal, la plateforme de renommée internationale, et a également financé en partie Facebook. Mais il ne s’en contente pas et voit encore plus loin : il participe aujourd’hui à la création de ces nouvelles cités flottantes qui émergent des mers. Le milliardaire a pour projet de concevoir une île artificielle près de San Francisco et de sa côte californienne, pour accueillir des bureaux. Dans l’idéal et à terme, son micro-État serait capable d’accueillir 10 millions d’habitants.

Ces îles artificielles auront un statut d’État, bien qu’elles ne soient pas destinées à être totalement autonomes. En effet, chaque île trouvera ses ressources dans l’activité agricole que son environnement permettra, mais elle dépendra tout de même du commerce avec les autres États. Elles seront par ailleurs mobiles et pourront accueillir jusqu’à près de 300 habitants.

Les micro-pays flottants seront similaires aux cités offshores et proposeront un mode de fonctionnement très particulier. Les contraintes et les obligations seront bannies de ces espaces de quasi-liberté : les habitants ne paieront pas d’impôts et paieront leurs factures en bitcoins, les cours seront uniquement en ligne, les colis seront reçus par des drones. Tant de particularités qui répondent à l’un des objectifs visés : découvrir de nouvelles façons de gouverner un État.

Sources : Actu Nautique, L’Atelier, Le Nouvel Observateur.

– Illustration : Seasteading Institute