,

Une lune de Saturne pourrait abriter de la vie extraterrestre

L’hypothèse est depuis quelques années évoquée, un océan large d’environ 500 kilomètres serait caché sous le sol d’Encelade, une lune de Saturne, et abriterait avec une probabilité grandissante des formes de vie qui se cacheraient dans les profondeurs de l’océan.

Le sol de cette lune de Saturne est constitué d’une épaisse couche de glace cristallisée sous laquelle se dissimulerait un océan bien liquide. Afin de confirmer cette hypothèse formulée par des astronomes courant 2005 à partir de relevés astronomiques, la NASA a envoyé la sonde Cassini sur la surface du pôle Sud de cette lune glacée. Les premières mesures ont été effectuées et tendent à confirmer la présence de l’océan, bien entendu cela ne confirme en aucun cas la présence de vie. Cependant si l’océan existe alors il remplirait les conditions idéales pour l’apparition de la vie à l’instar de ce qui s’est passé sur Terre et de ce fait, la probabilité de la présence de la vie sous la couche de glace est relativement élevée.

D’après les mesures, la surface marine est à peu près équivalente à celle du Lac Supérieur aux États-Unis, le deuxième plus grand lac de la Terre et le fond marin serait constitué de roches ce qui est propice au développement de petites formes de vie. Linda Spilker, chef du projet Cassini à la NASA a expliqué que la Sonde a été lancée sur cette lune après que des vapeurs émises depuis son pôle Sud aient été détectées, les « jets près du pôle Sud d’Encelade contiennent de l’eau salée et des molécules organiques, les ingrédients chimiques élémentaires pour créer la vie ».

La découverte est de taille, Linda Spilker précisant que : « Cette découverte change notre point de vue quant aux “zones habitables” à l’intérieur de notre système solaire et dans les systèmes planétaires appartenant à d’autres étoiles ». Avant d’effectuer cette mission délicate, la sonde Cassini a détecté la forme du champ gravitationnel d’Encelade au cours de trois survols entre 2010 et 2012. Les données recueillies par la sonde ont été étudiées et ont permis de déterminer avec précision la composition de cette lune. Rappelons que la sonde Cassini est un projet de la NASA associé pour l’occasion à l’Agence spatiale européenne (ESA). Elle fût lancée en 2004 et étudie depuis les différentes lunes de Saturne, 6e planète de notre système solaire connue pour ses anneaux caractéristiques et les 53 lunes qui l’entourent.

Image NASA/JPL-Caltech.
Image NASA/JPL-Caltech.

Source : AFP